Trois groupes pétroliers abandonnent leurs explorations au Groenland

L'eldorado du grand Nord pour les pétroliers est il en train de devenir une illusion?

Oui , pour l'instant.

La chute du prix du baril de pétrole, produit dans les régions où le pétrole est facilement accessible, rend les autres extractions non concurentielles. Les compagnies pétrolières "perdent" de l'argent. Les coupes budgétaires se font ressentir sur les projets à long terme des prospections en zone difficile.

Du coup, trois groupes pétroliers ont rendu leurs licences d'exploitation pétrolières le long de la côte Ouest du Groenland.

Statoil (Norvège), GdfSuez (France), Dong (Danemark) ne voient finalement pas de débouché dans cette région. Les conditions sont trop hostiles et la région n'a pas montré de ressources suffisamment intéressantes.  

D'autres, comme Maersk Oil, filiale du groupe AP Moller Maersk, reportent leur décision de forer dans cette zone.

Il va sans dire que ces annonces réjouissent les associations environnementales comme Greenpeace. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *