Nunavut

Le Nunavut

(de l’Inuktitut : ᓄᓇᕗᑦ ˈnunavut) est un
territoire inukophone du Canada. C’est aussi le plus jeunedrapeau du nunavut et le plus grand des territoires du Canada Il fut séparé des immenses Territoires du Nord-Ouest le 1er avril 1999, par la Loi sur le Nunavut1 et la Loi concernant l’accord sur les revendications territoriales du Nunavut2, bien que les frontières aient été établies dès 1993. C’est maintenant un territoire distinct. « Nunavut » signifie « notre terre » en inuktitut, la langue des Inuits. Sa capitale est Iqaluit.

Démographie:

35 600 personnes y vivaient en 2013. D’une superficie équivalente à celle de l’Europe occidentale, la densité de population y est très faible (0.015 hab/km²) et très jeune: 40 % des Nunavummiut ont moins de 15 ans. La population fait face à des problèmes importants:

-Chômage, leur économie a été détruite au profit du mode de vie occidentale, ils ont conservé leur langue ( l’inuktitut) alors que le marché du travail est plus ouvert en français et en anglais.
-Pénurie de logements: l’abandon d’un mode de vie ancestral, nomade, pour un habitat en dur et fixe pour une population pauvre n’a pas eu les budgets suffisants pour  la transition vers des habitats modernes.
-Suicides (étude sur le suicide au Nunavut) : qui sont les plus fréquent chez les hommes de 24 ans, célibataires, sans emploi et relativement moins éduqués.
-Délinquance et alcoolisme.

La population est répartie en 83.6% d’inuits ( 24 915), Non autochtones 14.96% (4410), Métis 0.44% ( 130) et premières nations 0.34% (100).

Les religions sont principalement anglicane (58%), catholique (23%), pentecôtisme ( 4%).

Histoire du Nunavut:

La région actuellement connue comme Nunavut est peuplée continuellement depuis 4 000 ans. La plupart des historiens identifient l’île de Baffin avec le Helluland des sagas scandinaves. Il est donc possible que les habitants de la région aient eu des contacts occasionnels avec des marins scandinaves. Voir aussi paléoeskimo et néoeskimo.

L’histoire écrite du Nunavut commence en 1576. Martin Frobisher, en dirigeant une expédition pour trouver le passage du Nord-Ouest, crut avoir découvert du minerai d’or près de l’actuelle baie de Frobisher sur la côte de l’île de Baffin. Le minerai était sans valeur, mais Frobisher fut le premier contact européen connu avec les Inuit. Le contact fut agressif : Frobisher captura quatre Inuits et les ramena en Angleterre, où ils périrent.

D’autres explorateurs vinrent au xviie siècle en quête du Passage du Nord-Ouest, dont Henry Hudson, William Baffin et Robert Bylot.

En 1893, Joseph Tyrrell et James Tyrrell, employés par la Commission géologique du Canada pour explorer l’intérieur des terres du Keewatin, partirent du lac Athabasca situé à la frontière de l’Alberta et de la Saskatchewan, descendirent la rivière Dubawnt, traversèrent la région de Chesterfield Inlet et longèrent la côte de la baie d’Hudson jusqu’à Churchill. L’année suivante, Joseph Tyrrell explora et cartographia la partie sud de l’intérieur des terres du Keewatin.

Pendant la période de colonisation par les Canadiens, les Inuits ont été contraints à la sédentarisation à l’aide de méthodes coercitives, dont le massacre des chiens esquimaux.

Des négociations pour un accord sur les revendications territoriales commencèrent en 1976 entre le gouvernement fédéral et le Tapirisat inuit du Canada. En avril 1982, une majorité des résidents des Territoires du Nord-Ouest votèrent en faveur de la scission, et le gouvernement fédéral l’approuva conditionnellement sept mois après. L’accord sur les revendications territoriales fut conclu en septembre 1992 et ratifié par près de 85 % des électeurs du futur Nunavut. En juin 1993, le Parlement du Canada adopta la Loi concernant l’accord sur les revendications territoriales du Nunavut et la Loi sur le Nunavut. La transition déboucha sur la création du Nunavut le 1er avril 1999.

Géographie du Nunavut:

Le Nunavut couvre 2 093 190 km² de terres et 160 935 km² d’eaux.

Nord:  Océan Arctique,

Sud: Le Manitoba.  Au sud est:  Le Québec à travers le détroit d’Hudson et ses îles carte nunavutméridionales.

Est: Mer de Baffin, Détroit de Davis

Ouest: les Territoires du Nord-Ouest

Le territoire occupant une partie de l’archipel arctique est traversé par le Passage du nord-ouest. Celui-ci est emprunté par les navires pétroliers et de marchandises de nombreuses nations qui considèrent ces eaux libres. Cette situation est l’objet d’un enjeu économique important pour le Canada qui revendique sa souveraineté sur ses eaux intérieures

Les montagnes de la côte orientale du Nunavut font partie de la cordillère arctique, qui s’étend du nord de l’île d’Ellesmere à la pointe nord du Labrador. Le point culminant du territoire est le mont Barbeau, sur l’île d’Ellesmere (2 616 mètres).

Son climat est arctique, hormis une partie du Sud Ouest qui est subarctique.

Aucune voie ferrée, ni aucun port de commerce important n’est présent sur son territoire.

Villes et villages:

Iqaluit: la capitale (« les poissons » en inuktitut) qui compte 4500 habitants  (prononcer: I – kra – lou – it).  Elle se situe au sud-est de l’île de la Terre de Baffin, au bord de l’océan Arctique, dans la baie de Frobisher.

Rankin Inlet, appelé Kangiqtiniq par les Inuits. Cette communauté fait partie des plus importantes du Nord canadien. Elle est le siège de la région de Kivalliq. Elle compte 2358 habitants.

Qamani’tuaq (ᖃᒪᓂᑦᑐᐊᖅ en syllabaire inuktitut, « là où la rivière s’élargit » ou « grand lac rejoint par une rivière aux deux extrémités ») ou Baker Lake est une communauté située dans la région de Kivalliq au Nunavut (Canada). Le hameau est situé à 320 km à l’intérieur des terres à partir de la baie d’Hudson. Il est situé à l’embouchure de la rivière Thelon qui se déverse dans le lac Baker (ou Qamani’tuaq). La communauté a reçu son nom anglophone de Baker Lake en 1761 de la part du capitaine William Christopher en l’honneur de William Baker, le onzième gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elle compte 1872 habitants.

Arviat: (ou Eskimo Point) . Elle est située par 61°07′ Nord et 94°03′ Ouest :1700 habitants.

Pond Inlet (en inuktitut : Mittimatalik, en français, L’endroit où Mitima est inhumé) est une communauté à prédominance Inuit situé au Nord de l’île de Baffin .Il s’agit du plus grand des quatre hameaux situés au nord du 72e parallèle. Pond Inlet fut nommée en 1818 par l’explorateur John Ross en l’honneur de John Pond, un astronome britannique.  1548 habitants.

Igloulik (parfois orthographié Igloolik sous l’influence de l’anglais; de l’inuktitut ᐃᒡᓗᓕᒃ, c’est-à-dire Iglulik), dont le nom se prononce [iɡlulik] en français et [iɣlulik] en inuktitut. Le village est situé sur une petite île du bassin Foxe. Cette île étant très proche de la péninsule de Melville, on dit souvent que ce village est sur ladite péninsule ou encore – à un moindre degré – sur l’île de Baffin qui est assez proche. Le nom « Igloulik » vient de l’expression inuktitute qui veut dire « Il y a des iglous ici ». Les habitants d’Igloulik sont appelés Iglulingmiut (le suffixe -miut signifie « gens de »), dénomination quelquefois francisée enIgloulingmiuts. Elle compte 1538 habitants.

Ikaluktutiak ou Cambridge Bay est une communauté dans le territoire du Nunavut au Canada. Elle est située par 69°07′ Nord et 105°02′ Ouest. Ikaluktutiak signifie en inuktitut »lieu où il fait bon pêcher« . Ikaluktutiak est le centre administratif de la région de Kitikmeot. L’aéroport est une escale de la ligne aérienne régulière du Nord canadien, à mi-chemin entre Yellowknife etResolute Bay. La station délivre également du carburant pour les navires qui empruntent le passage Sud de l’île Victoria, entre le golfe du Couronnement et celui de la Reine-Maud, ou passage du nord-ouest. Le recensement de 2006 y dénombre 1 477 habitants.

Pangnirtung (ou Pangniqtuuq, « le lieu du caribou mâle » en inuktitut) est la deuxième ville du territoire autonome du Nunavut, au Canada. Elle se situe sur l’île de la Terre de Baffin, face à la mer de Baffin et au Groenland, à 300 km de la capitale territoriale d’Iqaluit. Le nom de la ville est souvent abrégé en « Pang ». 1350 Habitants.

Kugluktuk ou Qurluktuk en inuinnaqtun (ᖁᕐᓗᖅᑐᖅ en inuktitut, « là où l’eau bouge »), anciennement connue sous le nom de Coppermine, est une communauté de plus de 1 000 habitants située dans la région de Kitikmeot ­. La ville s’étend sur les berges du golfe du Couronnement à l’embouchure de larivière Coppermine au sud-ouest de l’île Victoria. Kugluktuk est un important centre culturel pour les Inuits. 1 302 habitants.

Cape Dorset : 1200 habitants située au sud-ouest de l’île de Baffin sur l’île Dorset près de la péninsule de Foxe.

Gjoa Haven (en inuktitut Uqsuqtuuq, ᐅᖅᓱᖅᑑᖅ, qui signifie « où il y a de la graisse en abondance », faisant référence à la graisse des animaux des eaux environnantes), situé au-dessus du cercle Arctique dans la région de Kitikmeot, à 1 056 km au nord-est de Yellowknife. C’est le seul établissement sur l’île du Roi-Guillaume. Le nom de Gjoa Haven vient du norvégien Gjøahavn, ou baie de Gjøa. C’est le nom que l’explorateur polaire Roald Amundsen donna au lieu en honneur de son navire, le Gjøa. L’atlas mondial Rand McNally de 2008 indique le nom de Oqsuqtooq, mais son statut n’est pas confirmé.  Elle compte 1064 habitants.

Clyde river : 934 habitants située dans les montagnes de l’île de Baffin qui a un record de température la plus basse de : -62.4°C.

Taloyoak (ᑕᓗᕐᔪᐊᕐᒃ) ou Talurjuaq anciennement connu sous le nom de Spence Bay jusqu’au est un hameau situé sur la péninsule Boothia dans la région de Kitikmeot. La population du hameau était de 809 habitants en 2006.

Naujaat (ᓇᐅᔮᑦ en syllabique inuktitut ; littéralement, lieu de nidification des mouettes) ou Repulse Bay est un hameau inuit situé au bord de la baie d’Hudson dans la région deKivalliq. 748 Habitants.

Sanikiluaq (ᓴᓂᑭᓗᐊᖅ) est un hameau inuit situé sur la rive nord de l’île Flaherty des îles Belcher dans la baie d’Hudson dans la région de Qikiqtaaluk . C’est la communauté la plus australe du territoire. Elle compte 744 habitants.

Arctic bay: 690 habitants située dans la partie Nord de la péninsule de Borden de l’île de Baffin.

Kugaaruk (ᑰᒑᕐᔪᒃ en syllabaire inuktitut, « petit ruisseau »), Kugaarruk ou Akviligjuaq, anciennement connu sous le nom de Pelly Bay, est un village située dans le golfe de Boothia dans le Nunavut au Canada. Le recensement de 2006 y dénombre 688 habitants.

Sanirajak (ᓴᓂᕋᔭᒃ en syllabes inuktitut, littéralement, « le littoral ») ou Hall Beach est une communauté inuite située dans la région de Qikiqtaaluk ). La localité fut fondée en 1957 lors de la construction d’un site de la ligne DEW. Elle compte 654 habitants.

Baie Resolute  est une petite baie située sur la côte sud de l’île Cornwallis dans le Territoire du Nunavut: 210 habitants. C’est le second village habité le plus septentrional du Canada, après Grise Fiord.

Coral Harbour ou bien Salliq (ᓴᓪᓕᖅ) ou Salliit (ᓴᓪᓖᑦ) en inuktitut est une petite communauté inuite situé sur l’île Southampton dans la région de Kivalliq. La communauté est située à tête de la baie South au nord de la baie d’Hudson. Elle compte 769 habitants.

Qikiqtarjuaq (« grande île ») est une communauté et une île située dans la région de Qikiqtaaluk . Avant le , l’endroit était connu sous le nom de Broughton Island (littéralement île Broughton). L’île est située dans le détroit de Davis à l’est de l’île de Baffin. L’île est reconnue pour sa faune arctique, pour l’observation des baleines et pour être le point d’accès septentrional du parc national Auyuittuq. La population de la communauté de Qikiqtarjuaq était de 473 habitants en 2006.

Whale Cove ou Tikiraqjuaq en inuktitut (« longue pointe ») est un hameau situé dans la région de Kivalliq  sur la rive ouest de la baie d’Hudson. Elle compte 353 habitants.

Resolute (inuktitut : Qausuittuq ou ᖃᐅᓱᐃᑦᑐᖅ, « où il n’y pas d’aube ») est un petit hameau inuit situé sur l’île Cornwallis dans la région de Qikiqtaaluk . Il est situé à l’extrême nord de la baie Resolute et du passage du Nord-Ouest. Elle compte 214 habitants.

Grise Fiord (inuktitut : ᐊᐅᔪᐃᑦᑐᖅ ou Aujuittuq, « le lieu qui ne dégèle jamais ») est une communauté inuite située sur la pointe sud de l´Île d’Ellesmere, au Nunavut, à 720 miles(1140 km) au nord du cercle Arctique. Elle compte 141 habitants.

 

Géologie du Nunavut:

Géologiquement, le Nunavut est situé sur le bouclier canadien, avec très peu de sol meuble reposant au-dessus du substrat rocheux et de nombreux affleurements nus. Cette disposition résulte des glaciers pendant la dernière glaciation, qui recouvraient le bouclier et ont mis à nu la roche.

Le substrat rocheux du Nunavut est très ancien, remontant au précambrien. Le territoire abonde en filons de minerai.

Hydrographie :

Le Nunavut possède de nombreux cours d’eau et lacs. Quasiment tous les bassins versants se déversent dans la baie d’Hudson ou l’océan Arctique.

Faune du Nunavut:

La faune marine est nombreuse: morses, narvals, bélugas, phoques, baleines boréales.

Pour la,partie terrestre, on retrouve des grizzlis de Richarson, des caribous, des boeufs musqués, des lièvres et renards arctiques, des spermophiles. Les oiseaux migrateurs sont nombreux à s’y donné rendez vous pendant l’été.

Le Nunavut compte d’ailleurs 11 refuges d’oiseaux pouvant accueillir jusqu’à 50 000 bètes. Parmi les plus réputés, mentionnons l’île Akpatok, qui abrite la plus forte concentration de guillemots de Brünnich au monde, et l’île Coburg, reconnue pour les importantes colonies de guillemots à miroir, de mouettes tridactyles et de fulmars boréaux qui s’y amassent. Les passionnés d’ornithologie seront ravis de savoir que le Nunavut abrite également des harfangs des neiges, des faucons gerfauts, des grues du Canada, des labbes, des pluviers et bien d’autres espèces encore.

Flore du Nunavut:

Une forêt subarctique inexploitable est présente au Sud. Mais la plupart du territoire du Nunavut est composé de Toundra. Elle est formée de lichens, de mousses et d’arbrisseaux.

Evènements marquants:

Films du Nunavut:

  • Atanarjuat (the fast runner), premier film inuktitut au Nunavut
  • Le Sceptre de Kanukaak: La Légende du Kodiak Maudit

Liens externes:

Le Carrefour du Nunavut: l’actualité du Nunavut

Le tourisme au Nunavut : Nunavuttourism.com

Site inuit du Nunavut: https://www.itk.ca/

Nunavut

http://assemblée%20du%20Nunavut

assemblée du Nunavut

http://Pondinlet

Pondinlet

http://Sanikiluak

Sanikiluak

http://Qikiqtarjuaq

Qikiqtarjuaq

http://Rankin%20Inlet

Rankin Inlet

http://iqaluit

iqaluit

http://sanirajak

sanirajak

http://Taloyoak

Taloyoak

http://Iqaliut

Iqaliut