La calotte polaire sera t’elle bientôt rose?

La neige de la calotte polaire arctique prend des couleurs roses. La calotte polaire sera t’elle bientôt rose? Verra t’on bientôt des images de l’espace comme celle ci?

calotterose

La neige est colonisée par une espèce d’algue verte, la Chlamydomonas nivalis qui donne à la neige une couleur rose voir rouge.

Magnifique diront certains! Il est vrai que l’effet est de toute beauté. La bonne nouvelle s’arrête pourtant là.

Que fait la neige lorsqu’elle est blanche?

Elle reflète les rayons du soleil empêchant la température du sol d’augmenter par absorption . Mais le spectre lumineux est fait de telle façon que lorsque les rayons du soleil rencontrent une matière rose ou rouge, les rayons sont absorbés.

Le réchauffement climatique est déjà un problème pour l’arctique qui voit sa glace, ancienne et nouvelle diminuer chaque année. Le phénomène du aux algues ne fera que l’augmenter de façon exponentielle.

Le pire reste à craindre selon les géobiologistes auteurs de l’étude : la prolifération de ces algues aurait un effet auto-renforçant, car celles-ci se reproduisent plus rapidement dans une eau liquide que dans une eau gelée.

alguerose

Qui est cette algue?

Cette algue appelée aussi sang des glaciers a une pigmentation qui la protège des rayons ultraviolets et absorbe de la chaleur ce qui crée une pellicule liquide autour d’elle à l’intérieur de la glace. Les spores de l’algue, qui mesurent 20 à 30 micromètres, peuvent se retrouver jusqu’à 25 centimètres de profondeur. Une cuillère à café de neige fondue contenant des algues contient près d’un million d’algues. Les algues, par leur absorption de la chaleur, favorisent également la fonte des glaciers ou de la banquise.

Durant l’hiver, lorsque la nouvelle neige les recouvre, les algues sont présentes sous forme de spores résistantes. Au printemps, l’accroissement de la lumière et l’apparition d’eau liquide stimulent leur germination. Une fois germées, les algues sont munies de flagelles qui leur permettent de se déplacer (0,3 cm/min en milieu liquide à 0 °C) vers la surface. Les algues peuvent donc se déplacer activement dans de l’eau immobile mais également passivement par le vent ou par le ruissellement naturel de l’eau. C’est en surface qu’elles se reproduisent et forment de nouvelles spores.

Comment l’arctique peux se faire coloniser?

Les végétaux se déplacent en marge des glaciers et s’installent dans les zones de retrait. Progressivement, des espèces encore visibles chez nous au niveau des Alpes ont pu coloniser les régions froides en remontant lors de la fonte des glaciers jusqu’au pôle.

La majorité des lichens comportent une algue verte, mais on connaît une espèce d’algue jaune et une d’algue rouge .

1024px-Watermelon_snow_streaks_3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *