Ile de Grimsey



L’ile de Grimsey est la seule partie habité islandaise île de grimseysituée au Nord du cercle polaire arctique. Il la traverse.

De dimensions très réduite, 4,5 km max  Nord Sud et 1,7 km max est ouest elle n’abrite qu’une centaine d’habitants.

1,8 km est placé au Nord du cercle polaire.

L’ile de Grimsey est située à 41km de la côte nord de l’Islande, cette petite île est constituée de roche volcanique qui forme de jolies orgues basaltiques à certains endroits La côte est s’élève à 105m augrimsey-dessus du niveau de la mer, mais est plus basse à l’ouest où se trouvent le port et le village. Par temps dégagé, la vue sur le littoral S-O, N et N-O de l’Islande est spectaculaire. Grímsey est habitée depuis l’installation des Vikings en Islande et est bien connue pour ses abondantes ressources en poissons et ses nombreux oiseaux. Selon une légende, le nom de l’île ferait référence au colon Grímur qui navigua depuis la région de Sogn, en Norvège, mais il existe d’autres explications car on trouve ce prénom en Scandinavie et au Royaume-Uni. Auparavant, l’île appartenait à des établissements religieux au nord du continent et les fermiers qui louaient l’île devaient payer une rente annuelle sous forme de morue séchée. Grímsey compte actuellement +/-90 habitants. Par le passé, l’agriculture de subsistance, la chasse aux oiseaux et la collecte d’œufs étaient très importants pour les habitants, mais cela a beaucoup changé ces dernières années avec les techniques modernes de pêche et la transformation du poisson pour les marchés internationaux. À Grímsey on trouve une piste d’atterrissage, un port, des chambres d’hôtes, un petit hôtel, une maison commune, un magasin, un restaurant, une bibliothèque et une piscine, sous-produit du générateur diesel de l’île qui fournit à Grímsey son électricité. Le tourisme augmente constamment grâce à de meilleures connections par avion et par ferry.

Un fait intéressant Les habitants de l’île étaient bien connus pour leur bonne maîtrise du jeu d’échecs. En 1879, M. Daniel Willard Fiske, riche érudit anglais passionné et philanthrope des échecs, passa par Grímsey sur un bateau de voyageurs. Quand il entendit parler de la vie sur l’île et de la passion des habitants pour ce jeu, il décida d’offrir un jeu d’échec à chaque foyer ainsi qu’une somme d’argent considérable à la communauté pour soutenir leurs projets. Les habitants de l’ile de Grímsey célèbrent sa mémoire chaque année le 11 novembre, jour de son anniversaire. Il y a une école primaire à Grímsey, mais il faut quitter l’île pour poursuivre ses études

Faune

La végétation qui recouvre l’ile de Grímsey incarne la beauté de son environnement arctique. Le cochléaria qui pousse sur les rochers du littoral est spécial : il est riche en vitamine C et connu pour ses propriétés médicinales. La faune ailée est particulière et compte de nombreuses espèces différentes et, chose rare, un grand nombre de chaque espèce d’oiseau.

Avec la diminution de la chasse aux oiseaux et de la récolte des œufs, la faune ailée est en augmentation sur l’île. Les amateurs de photographie auront de belles occasions d’immortaliser les oiseaux de mer qui construisent leur nid sur les hautes falaises de la côte est, plus de 70 espèces y sont présentes. Les sternes arctiques, les mouettes tridactyle, les pingouins torda, les goélands bourgmestre et les fulmars boréal. Mais le résident principal de l’île, qui est également l’emblème de l’Islande, reste le clown de mer, mieux connu sous le nom de macareux moine, une des colonies les plus grandes du monde. Mais attention, elles peuvent être particulièrement agressives en période de nidification. Très protectrices de leurs petits, elles bombardent en piqué toute personne ou animal qui s’approche trop près de leurs œufs ou oisillons.

Il n’y a ni rats ni souris sur l’île : les seuls mammifères terrestres sauvages visitant occasionnellement Grímsey sont les ours polaires. C’est l’hiver de 1969 que le dernier ours s’aventura sur l’île et fut abattu car il représentait une menace pour les habitants. On peut l’observer empaillé au Musée d’histoire naturelle de Húsavík. Baleines et phoques se prélassent dans la mer entourant l’île, et l’océan abonde en nutriments et en faune et flore marine. C’est d’ailleurs près de Grímsey que fut pêché le plus grand saumon en Islande, en 1957.

Curiosités:

L’église de Grímsey Au 11e siècle, Jón Ögmundsson, un des premiers évêques catholiques d’Islande, consacra une église à Grímsey. Elle était dédiée à St. Olaf, saint patron de la Norvège. Il était décrété qu’il devrait toujours y avoir 2 prêtres à l’église pour célébrer quotidiennement la messe, mais 2 fois par jour lors d’occasions spéciales. La pratique du christianisme est moins fervente de nos jours, mais il existe des archives recensant environ 50 prêtres et, plus tard, des révérends qui ont servi sur l’île. L’église actuelle fut construite en 1867 puis agrandie et rénovée en 1932. En 1878, un artiste local se chargea de peindre l’autel. C’est la copie d’une œuvre de Leonardo da Vinci. On dit que les promesses de dons et les donations faites à l’église réalisent les espoirs et résolvent les problèmes personnels.

Sentiers de randonnée :

Commencez votre promenade à pied près de la mer, là où la piste d’atterrissage se termine. Le sentier longe les falaises de Básavík. Ne vous approchez pas trop près du bord car les macareux ont rendu certaines parties du terrain instable en creusant leurs nids. À partir de là, le sentier mène à la partie la plus septentrionale de l’île, Eyjarfót, puis aux falaises situées les plus à l’est. Le chemin continue jusqu’au phare Grenivíkurvita à la pointe sud de l’île. Depuis le phare, marchez vers le port à Sanvík en passant devant l’église Miðgarðakirkja. Cette promenade vous permettra de photographier le paysage et la vie sauvage, mais faites attention aux nids creusés par les macareux le long de la falaise.

Récit de voyage sur l’ile de Grimsey : voyage sur l’île de grimsey.

Le dernier roman policier commis par Fred Vargas, qui porte bien son nom, Temps glaciaires… Car l’histoire se passe pour partie sur l’île de Grimsey et a, entre autres, pour protagonistes des membres de l’Association d’Étude des Écrits de Maximilien Robespierre… De quoi glacer le sang, au propre et au figuré…Une page dédiée sur Télérama.

Comment se rendre sur l’ile de Grimsey?

Ferry Sæfari 3x/semaine pendant toute l’année de Dalvík à Grímsey (lu-me-ve). Traversée de +/-3h. Le ferry peut accueillir 108 passagers max.

Plus d’infos : +354 450 1050, info@visitakureyri.is.

Nordlandair Vols réguliers pendant toute l’année (quotidiennement pendant les mois d’été, 3x/semaine pendant l’hiver). Vol de +/-25 min. En été, possibilité de faire un voyage éclair de 1h30 à Grímsey. Visite guidée disponible sur demande.

Plus d’infos : +354 570 3000, www.flugfelag.is. Vols charter Quelques compagnies offrent des excursions aériennes privées jusqu’à Grímsey: www.norlandair.is , www.myflug.is , www.flugfelag.is , www.ernir.is.

 

ile de grimsey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *