Les chiens de traineaux

Les chiens de traineaux sont emblématique du Grand Nord. Les traineaux ont été longtemps le moyen de transport des habitants. Les chiens en étatient les seuls moteurs. 

Afin de rendre les chiens le mieux adapté aux éxigences du climat et de leur tache, ce sont des croisements avec des loups qui ont été effectués.

Les chiens les plus utilisés de nos jours sont les:

-Malamutes d'Alaska : C'est un chien robuste venant , comme son nom l'indique d'Alaska.photo d'un malamute
Il tire son nom des Mahlemiuts (« les hommes habitant l’endroit où il y a de grandes vagues ») tribu esquimau  habitant le golfe de Kotzebue dans les hautes régions de l'Alaska. Ce n'est pas le plus rapide mais c'est le plus résistant.

 

-Le Groenlandais:

En des temps éloignés, sous la menace des Chinois, les Esquimaux furent contraints de quitter leurs terres du nord de la Sibérie, et de passer le détroit de Béring.
Ensuite, ils durent traverser l’Alaska, vers les archipels arctiques et le Groenland.photo d'un groenlandais

Pour effectuer ce long périple et affronter les températures glaciales du cercle arctique, ils avaient pour compagnon des chiens très résistants, ancêtre du laïka russe, du husky sibérien et de l’alaskan malamute.Beaucoup de spécialistes pensent que les chiens des Inuits ont pour point de départ les hauts plateaux du Tibet.


A force de croisements multiples entre chiens des grands froids, le groenlandais est né et s’est perpétué jusqu’à nos jours.


L’évolution s’est effectuée sur plusieurs siècles. Sa taille relativement haute reste toutefois un ​mystère à demi expliqué.On avance souvent, sans pouvoir le prouver, que le groenlandais aurait du sang de loup arctique. Il est vrai que les deux silhouettes sont assez semblables.


photo du groenlandaisIl existe également des analogies au niveau du caractère. L’instinct de meute, le désir d’indépendance et le goût marqué pour la chasse sont des caractéristiques du groenlandais et du loup.

Doté d’une énergie inépuisable et d’un énorme appétit, le chien esquimau n’est pas forcément le compagnon familier idéal.

Il n’y a pas très longtemps qu’il vit dans les maisons des hommes. De ce fait, c’est une race méfiante qui ne s’entend pas très bien avec ses congénères.

Le chien esquimau a toujours envie de traîner quelque chose, très souvent son propriétaire. Bien qu’il soit intelligent, adopter un groenlandais est une décision qui ne doit pas être prise à la légère.

Proportions : 55 à 60 cm au garrot pour 30 kg en moyenne

-Le samoyède:

tire son nom de la tribu éponyme qui est originaire de Sibérie.photo de samoyede

-Le Husky sibérien:

-L'Alaskan:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *