La Norvège dans le cercle polaire arctique

La Norvège dans le cercle polaire arctique.

La présence de la Norvège dans le cercle polaire arctique est multiple:

Le territoire du pays y est présent par les contés du Nordland, de Troms et du Finmark, puis l’île Magerøya

 au large de la Norvège, l’île Jan Mayen au Nord de l’Islande et au large du Groenland puis le Svalbard beaucoup plus au Nord.

carte norvège cercle polaire arctique carte de l'ile jan mayen carte de l'ile mageroya carte du svalbard

 

 

 

La Norvège dans le cercle polaire arctique est entourée par:

Pour la partie continentale et l’île Mageroya:

Au Nord: la Mer de Barents

Au Sud: le Nordland, comté qui chevauche le cercle polaire arctique.

A l’Est: la Suède au Sud, la Finlande et la Russie au Nord

A l’Ouest: la mer de Norvège

Elle possède 1619 km de frontière avec la Suède, 716 avec la Finlande et 196 km avec la Russie.

Pour le Svalbard:  

Au Nord: l’Océan Arctique

Au Sud: la Mer de Barents

A l’Est: les détroits de Erik Eriksen au Nord et de Olga au Sud puis la terre François Joseph (Russie).

A l’Ouest: la mer du Groenland puis le Groenland.

Pour l’île Jan Mayen:

Située à la limite des océans Atlantique et Arctique, elle est perdue au milieu des eaux. Au Nord de l’Islande, Au Sud du Svalbard. A l’Ouest se trouve le Groenland et la Norvège à l’Est. Elle est quasiment à la même latitude que Tromsø.

Démographie de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

393 576 norvégiens vivent au nord du cercle polaire arctique. Soit 7.5% de la population totale du pays.

Le comté du Finnmark compte : 74 534 habitants, le comté de Troms: 160 418 hab, le comté du Nordland 158624 au nord du cercle polaire arctique.

L’île Mageroya est habitée par 4000 habitants (chiffre de 2004).

Le Svalbard compte lui 2642 habitants.

Economie de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

 La découverte de gisements pétroliers et gaziers dans la mer de Barents change la donne de l’économie norvégienne au Nord du cercle polaire arctique.

Le port de Narvik est le plus grand port des zones arctiques de Scandinavie. Tout l’approvisionnement vient de ce port. Il embarque aussi les minerais de fer extraits dans la grande mine de Kiruna.

Dans le Comté du Nordland, la pêche reste une industrie importante, notamment pour ses morues dont l’essentiel de la production est exportée au Portugal. L’agriculture est un fournisseur conséquent d’emplois pour l’élevage de chèvres et de bovins.

Des mines sont encore en activité, c’est une industrie qui remonte à loin dans l’histoire.

L’hydroélectricité y est notable. 99% de l’électricité norvégienne est produite en hydroélectricité. Le faible coût de l’électricité ainsi que le climat froid offrent de bonnes conditions pour l’implantation de fermes de serveurs de stockage de données. Cette implantation, déjà réalisée dans le sud du pays ne tardera pas à y voir le jour. 

Le tourisme se développe comme dans tout l’arctique. 

Géographie de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

Le territoire du Nord de la Norvège est divisé en 3 comtés: 

Le comté du Finnmark, le plus au Nord, composé de 19 communes et 74 534 habitants. L’île Mageroya en fait partie.

Le Comté de Troms composé de 25 communes et 160 418 habitants.

Le Comté de Nordland à cheval sur le cercle polaire arctique qui gère aussi la petite île Jan Mayen. Il compte 27 communes au nord du cercle polaire arctique et 158 624 habitants. Les îles Lofoten font partie de ce Comté.

Le Svalbard est habité par 2642 personnes qui vivent sur l’île principale: Spitzberg.

Géologie de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

Svalbard:

Des fossiles couvrant une période de près de 400 millions d’années ont été découverts : poissons primitifs, ammonites, rostres de bélemnites, coquillages, traces de pas de dinosaures, fougères, arbres, feuilles. Durant l’été 2006, un site de fossiles de reptiles marins d’une richesse exceptionnelle[réf. nécessaire] a été découvert. Durant l’été 2010 et 2011 une expédition y a eu lieu pour comprendre l’apparition des espèces d’insectes ailés.

Hydrographie de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

 

Climat de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

 

Faune:

Svalbard: 

La plus grande partie du territoire est classée réserve naturelle ou parc national.

Les parties qui ne sont ni montagneuses ni recouvertes de glace sont de la toundra.

Le Svalbard est un lieu de reproduction de plusieurs espèces d’oies (bernache nonnette notamment), de canards (dont l’Eider à duvet), d’alcidés (guillemots, mergules, macareux moines), de laridés (dont le goéland bourgmestre et la mouette tridactyle) et de sternes (l’espèce appelée sterne arctique). Cinq espèces de mammifères sont présents dans l’archipel : le renard polaire, le renne du Spitzberg (variété de petite taille et au pelage très épais), l’ours polaire, une espèce de souris locale nommée Microtus epiroticus et deux espèces de phoques : annelés et barbus.

Sur la rive ouest du fjord de Trygghamna se trouve la falaise d’Alkhornet, riche de plusieurs milliers d’oiseaux nichant dans une paroi rocheuse. Ainsi, des sternes, des labbes parasites, des bernaches, et autres macareux font de cette île un paradis pour ornithologue. La sterne, seul oiseau à en être capable, peut mettre en déroute un ours polaire en fonçant littéralement dessus en petit groupe et en lui assénant des coups de becs. Cet oiseau ne tolère pas que l’on s’approche de son nid (généralement par terre, dans les cailloux).

Comme les ours blancs sont une espèce protégée et qu’il en existe environ 5 000 sur l’archipel, les habitants sont contraints de prendre leurs précautions en dehors des villages et emportent systématiquement un fusil de chasse, obligatoire pour chaque déplacement. Cependant, son usage est exclusivement réservé à la légitime défense.

Flore:

 Svalbard:

Culture de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

Svalbard:

Histoire de la Norvège dans le cercle polaire arctique:

Svalbard: 

Il y a polémique quant à savoir qui a découvert le Svalbard :

Les sagas islandaises font référence à une terre qu’elles désignent sous le nom de Svalbard – littéralement « côte froide » – et qui se situerait à quatre jours de voile de l’Islande. Il y a environ 900 milles nautiques entre l’Islande et le Svalbard, impossible à parcourir en quatre jours de voile surtout à cette époque. Seule l’île Jan Mayen pourrait correspondre. D’autres avancent que des trappeurs russes auraient pu aborder le Spitzberg dès le xiiie siècle.

Dans tous les cas, la première découverte incontestable de l’archipel fut réalisée par le navigateur néerlandais Willem Barents en 1596. Les îles servirent de base internationale pour la pêche à la baleine lors des xviie et xviiie siècles. Elles servent également comme base arrière pour de nombreuses expéditions d’exploration de l’Arctique.

Au début du xxe siècle, des compagnies américaines, anglaises, suédoises, russes et norvégiennes commencèrent l’extraction de charbon.

La souveraineté de la Norvège a été reconnue par le traité du Spitzberg le 9 février 1920 avec une clause qui limitait l’utilisation militaire du territoire et une autre qui tolérait les colonies créées par les autres nations. Cinq ans après, la Norvège contrôle officiellement le territoire. Le Svalbard fut le théâtre d’une lutte méconnue entre le Troisième Reich et les Alliés pour l’implantation de stations météorologiques lors de la Seconde Guerre mondiale. L’Opération Fritham est un exemple de cette lutte.

 

 

 

 

Origine du drapeau

la Norvège ne devint indépendante qu’en 1905 après avoir été soumise aux dominations danoise (XIVe > XIXe) puis suèdoise à partir de 1814. Le drapeau norvégien reflete des siècles de domination danoise se différenciant duDannebrog que par l’ajout de la croix bleue en son centre. Le bleu de la croix traduit l’influence du drapeau français qui figurait le bleu, le blanc et le rouge, couleurs de la Liberté. Adopté en pavillon marchand en 1821 son usage en mer comportait beaucoup de restrictions qui ont donné lieu à d’âpres luttes : de 1814 à 1898 la Norvège est unie à la Suède sous les rois de Suède, qui voulaient que les deux marines hissent les mêmes pavillons. La lutte des Norvégiens pour leur propre drapeau ne s’achèvera qu’en 1898.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *